Bienvenue dans la cour de récréation des Berrichonnes pas ronchonnes !

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Contacter l'AdministratriceContacter l'Administratrice  

Partagez | 
 

 DUROY Lionel "ECHAPPER"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLANGE
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse
avatar


MessageSujet: DUROY Lionel "ECHAPPER"   Lun 25 Mai 2015 - 9:03






DUROY Lionel
ECHAPPER
Roman
Edition JULLIARD
277 PAGES
JANVIER 2015


Résumé de l'éditeur :


" Vous me demandez ce que Susanne a de plus que vous, je vais vous le dire : Susanne est en paix avec les hommes, elle ne leur veut aucun mal, elle n'ambitionne pas de me posséder et de m'asservir, elle aime au contraire me savoir libre et vivant pour que je continue d'être heureux et de lui faire l'amour. Longtemps, longtemps. Vous comprenez, ou il faut encore que je vous explique ? "

Mon résumé :

Se fondre dans un roman au point de vouloir  découvrir les lieux de son déroulement est le but d’Augustin, écrivain en mal d’écriture.  Ce roman qui l’a si fortement marqué est celui de Siegfried Lenz « La leçon d’allemand ».

N’ayant pas lu ce roman je vais avec l’auteur faire ce cheminement. Dans un premier temps sa quête se limitera aux lieux où est sensé se dérouler le roman de Siegfrid.  Petit à petit il va au cours de son voyage « échapper » à cette force qui l’a envahie lors de la lecture de « La leçon d’allemand ».  Il refait surface, échappe ainsi à la séparation douloureuse avec sa seconde femme, se rapprochera de ses deux enfants.

Après bien des recherches il admet que la maison du peintre Emil Nolde, qui a inspiré Sigfried Lenz n’existe pas, il quitte Husum en Allemagne pour OGELTONDER au Danemark, où se trouve  la dernière maison occupée par le peintre et qui a été transformée en musée. Il louera une maison où il apprécie, l’isolement.

Cependant il ne va pas tarder à faire des connaissances et améliorer ses conditions de vie dans cette maison sans confort.

Le musée détient des photos anciennes et la correspondance du peintre alors âgé de 80 avec une jeune femme de28 ans, qui deviendra sa seconde épouse.

Une relation amoureuse s’ensuit avec l’employée du musée, peintre elle-aussi. Augustin va enfin se libérer de son passé, s’apaiser.

Le roman est construit avec de courts chapitres qui facilitent la lecture même si les retours en arrière d’AUGUSTIN sur lui-même sont parfois lourds. Une fin agréable, surprenante, et voilà un roman que j’ai apprécié, il y a de belles descriptions de la nature et des habitants de ces régions.
Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice
avatar


MessageSujet: Re: DUROY Lionel "ECHAPPER"   Lun 25 Mai 2015 - 12:51

merci SOLANGE.
Revenir en haut Aller en bas
 
DUROY Lionel "ECHAPPER"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en Berry :: NOS TALENTS, NOS PASSE-TEMPS ::  Nos lectures :: romans divers-
Sauter vers: