Bienvenue dans la cour de récréation des Berrichonnes pas ronchonnes !

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Contacter l'AdministratriceContacter l'Administratrice  

Partagez | 
 

 MINGARELLI Hubert "UN REPAS EN HIVER"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLANGE
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse



MessageSujet: MINGARELLI Hubert "UN REPAS EN HIVER"   Jeu 25 Avr 2013 - 14:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MINGARELLI HUBERT
UN REPAS EN HIVER

Stock , Paris
collection Bleue
Parution : août 2012
137 PAGES


Résumé de l'éditeur


Ce jour-là, trois hommes prennent la route, avancent péniblement dans la neige sans autre choix que de se prêter à une chasse à l'homme décrétée par leur hiérarchie militaire. Ils débusquent presque malgré eux un Juif caché dans la forêt, et, soucieux de se nourrir et de retarder le retour à la compagnie, procèdent à la laborieuse préparation d'un repas dans une maison abandonnée, avec le peu de vivres dont ils disposent. Les hommes doivent trouver de quoi faire du feu et réussir à porter à ébullition une casserole d'eau. Ils en viennent à brûler les chaises sur lesquelles ils sont assis, ainsi que la porte derrière laquelle ils ont isolé leur proie.

Le tour de force d'Hubert Mingarelli, dans ce roman aussi implacable que vertigineux, consiste à mettre à la même table trois soldats allemands, un jeune Juif et un Polonais dont l'antisémitisme affiché va réveiller chez les soldats un sentiment de fraternité vis-à-vis de leur prisonnier.

Mon résumé



Dans une première partie nous suivons trois soldats allemands dans leur marche au milieu d’une campagne hostile, ensevelie sous la neige glacée. Ils sont partis à l’aube, pour éviter d’entendre les premières fusillades. Ils risquent à tout instant de tomber dans les ornières et lorsqu’ils quittent la route ils s’enfoncent dans la neige. Ils effectuent des haltes pour se reposer, fumer une cigarette « Le temps d’allumer nos cigarettes et déjà, nos mains attaquées par le froid, nous brulèrent. » L’un des trois soldats n’a de cesse de parler de son fils, du souci qu’il se fait pour lui, car il fume, ses compagnons d’infortunes ne veulent pas le blesser et essaient de le réconforter. Ils ont soulagés d’être à l’extérieur, malgré le froid, la marche difficile, la faim, loin de la tuerie qui se trame dans leur compagnie. Tout à fait par hasard, l’un d’eux découvre un homme caché sous la terre et là le but de leur sortie apparaît : la "traque" aux juifs. Transis de froid et souffrants de la faim ils entrent par effraction dans une bâtisse pour se réchauffer et espérer manger.

Dans cette la seconde partie, s’instaure un huit clos entre les cinq hommes, nos trois soldats, leur prisonnier juif et un polonais qui se trouvait près de la masure. Les soldats vont s’évertuer à allumer le poêle qui se trouvait encore dans le refuge, pour se réchauffer et surtout préparer un repas, une soupe à base de farine de maïs, saindoux et saucisson. Il faut trouver de l’eau, la neige est là, ensuite la faire bouillir, pour cela ils devront casser le peu de mobilier de leur refuge, chaises, portes. Le polonais s’avère être d’un antisémitisme profond indispose les trois hommes qui finiront par accueillir le prisonnier pour partager leur repas. Mais au moment du départ se pose la question, auront-ils le courage de le libérer ?

C’est un très beau roman, l’on suit ces trois hommes dans cette campagne glacée. L’auteur nous fait ressentir la température hivernale, le bruit des pas qui s’enfoncent dans la neige et l’augmentation de la température ( 1 ou 2° !) lorsque le soleil apparaît timidement.
Ces hommes sont embarqués dans une guerre qui les dépasse, ils ne sont pas à leur place n’en peuvent plus de ces fusillades répétées. Leur conscience les tourmente mais comment y échapper ? Ce roman nous met face à des bourreaux crées par la guerre et qui ont gardé un sens humain qu’ils n’arrivent pas à développer enfermés qu’ils sont dans cette tourmente guerrière.
Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice



MessageSujet: Re: MINGARELLI Hubert "UN REPAS EN HIVER"   Jeu 25 Avr 2013 - 15:30

Un beau thème, merci SOLANGE pour cette critique.
Revenir en haut Aller en bas
 
MINGARELLI Hubert "UN REPAS EN HIVER"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en Berry :: NOS TALENTS, NOS PASSE-TEMPS ::  Nos lectures :: romans divers-
Sauter vers: