Bienvenue dans la cour de récréation des Berrichonnes pas ronchonnes !

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Contacter l'AdministratriceContacter l'Administratrice  

Partagez | 
 

 XINRAN "Baguettes chinoises"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLANGE
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse



MessageSujet: XINRAN "Baguettes chinoises"   Jeu 28 Mar 2013 - 16:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


TRADUIT DU CHINOIS PAR PRUNE CORNET
EDITION PHILIPPE PICQUIER

340 PAGES JANVIER 20O8

Résumé de l'éditeur


"Je vais leur montrer, moi, à tous ces villageois, qui est une baguette et qui est une poutre !"
C'est ce cri qui a donné envie à Xinran d'écrire cette histoire. Celle, lumineuse, chaleureuse, émouvante, de trois soeurs qui décident de fuir leur campagne et le mépris des autres, pour chercher fortune dans la grande ville.

Soeurs Trois, Cinq et Six n'ont guère fait d'études, mais il y a une chose qu'on leur a apprise : leur mère est une ratée car elle n'a pas enfanté de fils, et elles-mêmes ne méritent qu'un numéro pour prénom. Les femmes, leur répète leur père, sont comme des baguettes : utilitaires et jetables. Les hommes, eux, sont des poutres solides qui soutiennent le toit d'une maison.

Mais quand les trois sœurs quittent leur foyer pour chercher du travail à Nankin, leurs yeux s'ouvrent sur un monde totalement nouveau ; les buildings et les livres, le trafic automobile, la liberté de mœurs et la sophistication des habitants...

Trois, Cinq et Six vont faire la preuve de leur détermination et de leurs talents, et quand l'argent va arriver au village, leur père sera bien obligé de réviser sa vision du monde.
C'est du cœur de la Chine que nous parle Xinran. De ces femmes qui luttent pour conquérir une place au soleil. De Nankin, sa ville natale, dont elle nous fait voir les vieilles douves ombragées de saules, savourer les plaisirs culinaires et la langue truculente de ses habitants. Et d'un pays, la Chine, que nous découvrons par les yeux vifs et ingénus des trois sœurs, et qui nous étonne et nous passionne car nous ne l'avions jamais vue ainsi.

Mon ressenti


Ce livre est celui d’une journaliste qui a voulu nous faire partager ses connaissances sur la Chine après les années1980. Elle s’est appuyée sur les nombreuses rencontres qu’elle a faites dans les campagnes retirées.

Elle nous dépeint avec beaucoup de réalisme la vie de ces « baguettes » rejetées dans les campagnes qui arrivent en ville pour découvrir une société qui a évoluée. Une société où la misère n’est pas la même, mais c’est la corruption, la lourdeur de l’Etat, la trop lente évolution des mœurs, C’est très interressant.

Elle a ajouté un prologue en 2002 pour nous faire découvrir, lorsque cela lui a été possible, ce que sont devenues ces chinoises.
Revenir en haut Aller en bas
esméralda
Modératrice



MessageSujet: Re: XINRAN "Baguettes chinoises"   Jeu 28 Mar 2013 - 16:29

merci SOLANGECe livre doit être dure mais passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
SOLANGE
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse



MessageSujet: Re: XINRAN "Baguettes chinoises"   Jeu 28 Mar 2013 - 17:29

Bien moins dur que toutes les lectures que j'ai faites sur la Chine ou la vie des Chinois en exil. Par contre, se lit très vite on est happé par l'histoire
Je me suis posée beaucoup de questions, la société soulage la faim mais apporte-t-elle le bonheur ? Ce qui m'a souvent dérangée c'est la difficulté que l'on peut avoir à renoncer aux traditions absurdes et qu'elles sont-elles, selon l'éducation reçue ?
Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice



MessageSujet: Re: XINRAN "Baguettes chinoises"   Jeu 28 Mar 2013 - 17:30

C'est un roman, SOLANGE ? Ou bien un recoupement de témoignages ? En tout cas très intéressant. merci
Revenir en haut Aller en bas
SOLANGE
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse



MessageSujet: Re: XINRAN "Baguettes chinoises"   Jeu 28 Mar 2013 - 19:18

Elle était journaliste et animait une émission de radio à Nankin, avant qu'elle ne s'expatrie en Angleterre en 1997. il s4agissait de recueillir les confidences des femmes puis dans débattre ensuite à l'antenne. C'est ainsi qu'elle a beaucoup voyagé dans les campagnes reculées. Ainsi elle a découvert cette injustice faite aux filles en Chine.

Elles n'avaient pas de prénoms, puisque inutiles. On les nommait par des chiffre UN pour la première née et ainsi de suite...C'était une honte, un drame pour une femme de ne pouvoir mettre au monde des filles et l'homme en rendait sa femme responsable

Elle a choisi trois filles parmi celles qu'elle avait connu et les déclare soeurs, les appelle CINQ, SIX e t TROIS.

C'est très instructif et se lit très rapidement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: XINRAN "Baguettes chinoises"   Aujourd'hui à 15:29

Revenir en haut Aller en bas
 
XINRAN "Baguettes chinoises"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en Berry :: NOS TALENTS, NOS PASSE-TEMPS ::  Nos lectures :: romans divers-
Sauter vers: