Bienvenue dans la cour de récréation des Berrichonnes pas ronchonnes !

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Contacter l'AdministratriceContacter l'Administratrice  

Partagez | 
 

 Jean-Bernard POUY "Samedi 14"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLANGE
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse
avatar


MessageSujet: Jean-Bernard POUY "Samedi 14"   Mar 12 Juin 2012 - 17:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Résumé de l'éditeur :

Alors que Maxime s’était rangé des voitures et retiré à la campagne, voilà que, sous prétexte que ses voisins sont les parents du nouveau ministre de l’Intérieur, les CRS viennent lui chatouiller les arpions et piétiner son potager. Mais on ne réveille pas impunément un ancint terroriste à la retraite ! Surtout un vendredi 13.

Edition Elb, la Branche 2011
175 pages

Auteur de plus de soixante-dix romans, Jean-Bernard Pouy a, entre autres, crée le personnage du Poulpe. Depuis 2007, il dirige la collection « Suite Noire » aux Edditions La Branche. Huit romans de cette collection, en hommage à la Série Noire, ont été adaptés pour France 2 et Arte.


Mon résumé :

C’est l’histoire d’un retraité, vivant du RSA dans un village retiré de la Creuse. Il vit parfaitement tranquille, entretient des relations de bon voisinage avec ses voisins les plus proches, mais surtout pas de confidences.

Hélas, un matin toute une horde de policiers vient frapper à sa porte sans ménagement et envahi son territoire. On lui annonce que son voisin, très discret au demeurant, a un fils qui vient d’être nommé Ministre de L’intérieur, donc sécurité oblige !

Les policiers après avoir mis sens dessus dessous sa maison découvrent une petite plantation de cannabis au fond de son jardin. Comme notre héros a reçu très « vertement » ces invités non attendus, il est emmené sans ménagement au poste, mais pour pimenter le roman, les gendarmes « oublient » de refermer la porte de la cellule. Et voila notre Maurice Lenoir qui quitte tranquillement sa cellule et se dirige tout aussi tranquillement chez lui, à la grande stupéfaction des sentinelles :
« C’est pas vrai… Vous vous évadez et vous revenez là aussi sec ?

Je ne me suis pas évadé, c’était ouvert. J’ai pensé qu’on me foutait dehors……. »


La police décide de passer l'éponge contre le silence de Maurice. Mais pour Maurice, il est trop tard. Il ne fallait pas lui chercher des noises ! Maurice est du genre à toujours régler ses problèmes. La police et le gouvernement vont très vite l'apprendre à leurs dépends.

Car Maurice, n'est pas un retraité sans passé. Il ne s'appelle d'ailleurs pas Maurice. Des médias, et de toutes les polices de France et de Navarre il est connu sous le nom de Maxime Gerland, l'homme le plus recherché du pays. Car notre retraité n'est ni plus ni moins qu'un ancien terroriste !

Et voilà un gradé de la gendarmerie qui rapplique, on prévient le grand chef DORMEAUX et notre retraité qui voulait vivre tranquillement dans sa campagne retiré se voit coincé dans sa propre maison et ne voit qu’une seule issue pour retrouver sa liberté, faire une nouvelle évasion.

Le voilà qui prend le train pour CHATEAUROUX et vers une des planques, car il en a trois, qu’il s’était préparées au cas ou. Il va profiter de sa cavale pour ridiculiser tous ces beaux messieurs qui ont troublé sa tranquillité. Il traversera la France du Nord au Sud de L’est à l’Ouest, avec un petit saut en Italie, de quoi bien embrouiller les pistes. Et on découvre un Maxime Gerland plein d’audace, d’humour, d’intelligence, aimant la poésie. L’on s’amuse avec lui des tours joués à tous ces messieurs policiers, gouvernants.

Un happy end surprenant, mais pourquoi pas !

Plaisant à lire, cependant dans le milieu de roman j’ai eu un passage à vide où j’ai un peu perdu le fil de l’histoire, retrouvé heureusement rapidement. Dans l’ensemble je qualifierai ce roman de délassant.






Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice
avatar


MessageSujet: Re: Jean-Bernard POUY "Samedi 14"   Mar 12 Juin 2012 - 18:35

merci SOLANGE ! J'ai entendu parler de J.B. Pouy quand il a été cité pour le prochain festival du polar de St-Amand. Il n'ira pas finalement, mais j'en sais un peu plus sur lui et son oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
bibi
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse
avatar


MessageSujet: Re: Jean-Bernard POUY "Samedi 14"   Mer 13 Juin 2012 - 20:27

C'est lui le créateur de Publie.net.
J'ai lu "samedi14". Ca m'a bien plu, je me suis bien amusée, et, comme toi, j'ai un peu déraillé au milieu quand il drague la soeur du ministre, et après, j'ai raccroché. Laughing

A part le BR, j'ai du mal à trouver des infos sur "les nuits rallongent"...Nadège si tu passes par là, laisse un jpg du programme. Je crois que Oppel sera présent, Daumas et Selac, mais je n'arrive pas à rentrer dans l'oeuvre.
Ah oui, à Bourges aussi, bientôt, RECREATIONS avec les écrivains de l'Oulipo, mais là, j'ai des flyers, il faut juste que je prenne le temps de vous en parler. Bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice
avatar


MessageSujet: Re: Jean-Bernard POUY "Samedi 14"   Mer 13 Juin 2012 - 21:07

bibi, j'ai annoncé les "Nuits rallongent" ici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En combinant les infos du BR et celles que m'a aimablement transmises Christopher Selac.
C'est vrai qu'il y a eu très peu de pub, le site - sauf nouvel ordre - n'est pas à jour, et je n'ai trouvé aucune affiche. La manifestation cette année sera concentrée sur une seule journée. yes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Bernard POUY "Samedi 14"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Bernard POUY "Samedi 14"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en Berry :: NOS TALENTS, NOS PASSE-TEMPS ::  Nos lectures :: Polars-
Sauter vers: