Bienvenue dans la cour de récréation des Berrichonnes pas ronchonnes !

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Contacter l'AdministratriceContacter l'Administratrice  

Partagez | 
 

 Françoise LEFEVRE "Le Petit Prince cannibale"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLANGE
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse
avatar


MessageSujet: Françoise LEFEVRE "Le Petit Prince cannibale"   Lun 30 Jan 2012 - 16:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LEFEVRE Francoise
LE PETIT PRINCE CANNIBALE
ACTE SUD / 1990
153 pages


LE POINT DE VUE DES EDITEURS

Femme déchirée, femme déchaîné, la narratrice de ce livre est, avec toute sa passion, un écrivain qui tente de raconter l’histoire de Blanche, une éblouissate cantatrice que la mort ronge vivante. Mais elle est d’abord la mère de Sylvestre, l’enfant autiste qu’elle veut à tout prix faire accéder à la vie et au monde des autres. Or le petit prince cannibale en ce combat dévore les phrases, les mots de la mère écrivain. Et dès lors c’est un véritable duo concertant qui s’élève dans les pages du livre entre deux voix, entre deux femmes l’une, superbement triviale, s’affrontant à tous les interdits et préjugés qui menacent son enfant, l’autre, la romancière, rauque et passionnée, dont les espoirs et les désespoirs se mêlent à ceux de Blanche, son héroïne. Sortant elle-même d’un long silence, Françoise Lefèvre fait retour à l’édriture avec ce texte flamboyant, inclassable. Ce n’est pas un roman… c’est un roman !

Hubert NUSSEN

Françoise Levèvre, née à Paris, a quatre enfants et vit en BOURGOGNE. Elle avait publié avec succès voici quelques années, quatre romans dont « La Première Habitude (Grand Prix des Lectrices de Elle, 1975) et l’admirable Mortel azur (1985)

CITATIONS :

« Je ne parlerai ici que de notre relation à tous les deux.. Non pas que j’exclue ton père trop aimé mais trop absent. Non pas que j’exclue les psychologues, pédo-psychiatres et l’admirable orthophoniste qui t’a aidé, ainsi que……… »

« Durant les quatre années qui viennent de s’écouler, tu m’as tout pris….Tu m’as complétement asséchée. Moi aussi je commence à ne plus parler. C’est apaisant de ne rien dire. Comme je te comprends. J’ai toujours été certaine que ton silence recelait des trésors de poésie et de connaissanee. »

« Mais le jour où j’ai compris que tu étais enfermé dans cette folie muette qu’est l’autisme, j’ai aussi compris que ce serait à moi de t’en tirer »


Roman, autobiographie, les deux ?

C’est l’histoire d’une femme écrivain, mais avant tout mère d’un enfant autiste.

La difficulté dans cet ouvrage est le va et vient entre l’enfant et le roman que tente d’écrire la narratrice. Cette mère est ballotée entre ses deux amours l’écriture et son enfant.

La joie d’une victoire sur la maladie, qu’elle ne peut pas montrer, puis la régression sont le lot de cette mère de famille qui veut sortir de son mutisme son enfant rejeté par la société.

Il y a beaucoup de solidude chez cette femme et l’on se demande comment vivent les autres enfants ainsi que l'entourage au milieu de cette bataille perpétuelle pour faire évoluer le petit frère.

J’ai trouvé cette lecture très difficile et en même temps j’avais hâte de terminer ce roman, et j’aimerais lire la suite « Surtout ne me dessine pas un mouton »


:kiss2:
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise LEFEVRE "Le Petit Prince cannibale"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en Berry :: NOS TALENTS, NOS PASSE-TEMPS ::  Nos lectures :: romans divers-
Sauter vers: