Bienvenue dans la cour de récréation des Berrichonnes pas ronchonnes !

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Contacter l'AdministratriceContacter l'Administratrice  

Partagez | 
 

 Jean Louis Boncoeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
takatouscrap
Bien attefiée
Bien attefiée



MessageSujet: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 0:53

Pour celle de ma génération ,je pense que ceci vous rappellera quelque chose .
Moi chaque fois que je l'entends ,les larmes me montent aux yeux.
Ca doit être l'accent.

Un ptit extrait :


CH'TIT CRAPIAUD (Jean-Louis BONCOEUR)


Ch'tit crapiaud !

C'est pus fasabe, voui, d'êt grand-pére
Anvec les gamins d'aujord'hui !
Y'arar quat' semaines venguerdi
Que j'gardons l'tit gars d'ma droyère,
Oh ! j'ons jamains vu si sordère !
Ch'tit crapiaud !

J'sais pas c'qu'il a dans la piau !
Y tint pas d'moué ni d'sa grand'mére;
Mais c'est bin tout l'portrait d'son pére :
Putôt fignolant, pas grigaud,
Mais dame, hardi coumme y'en a guère !
Ch'tit crapiaud !

Il a des jambes coumme des bâtrelles,
Des pougnets en talets d'barriau ;
Pointu des fesses et du musiau,
Ni pus ni moins qu'une ecarcelle,
De l'vouèr coumme ça, moué ça m'cordelle.
Ch'tit crapiaud !

Vrai d'hounneur, j'en seus tout baziot !
Y nous mène à la manivelle,
Sa mére l'gourdit pas ; c'est elle
Que l'rend mougin… A baille de trop !
Y yi dit : "Japp terjous, ma belle !"
Ch'tit crapiaud !

C'que l'avorine c'est les fumelles,
Je l'vois bin, çà l'rend tout "gueugnaud".
Ayi dounnont des noms d'ouèsiau :
Mon p'tit chat, mon rat, mon moniau,
Ptit jau… qu'a l'app'lont… Moué j'l'appelle
Ch'tit crapiaud !

"C'est un gentil nom d'animiau
Qu'tu m'as douné… dis vouér grand-pére"
Qu'y m'dit, des foués. (ça y plaît guère !)
"Vieux berdin …Veux-tu t'acouter,
Tu vas m'empêcher d'profiter !"
Ch'tit crapiaud !

Y m'a fait danser la panuche,
Esprès….hier souér, anc el'chien.
J'ons biau bermer, rin n'y fait rin.
Au contraire, j'cré bin qu'ça l'aluche !
Faut qu'y m'arrive, voui, faut qu'y juche.
Ch'tit crapiaud !

Y s'crochette bremment sus mon dos,
Ala balotte…vou à l'ouèsiau .
Y dit que j'seus sa becyclette,
Vou bin qu'y dit : "Fait don l'chevau"
Pis y m'aluche anvec une fouette.
Ch'tit crapiaud !

Vau d'ceux jours, j'ons bin manqué l'parde,
Les f'melles al'tint parties au bourg,
Y m'a bin joué un gentil tour,
Pour une foué qu'l'avais en garde,
Moué, rin qu'de l'vouér, des foués ça m'carde.
Ch'tit crapiaud !

Il avait jité ses sabiots;
J'peux l'boubancer, y m'dit :"Argarde"
Et pis y pisse dans mon chapiau.
"Hou, garniment ! j'aurai ta piau !"
Qu'j'y crie ; Y m'a répondu "Marde !"
Ch'tit crapiaud !

Mais ça c'est rin, le v'là qui s'lance,
Y va dret au puits, mont' dans l'siau,
Y dit : "vins y là, j'saut' à l'iau !"
J'me dis : "Cré bon d'la, si j'avance,
Y l'frait bin, voui, coumme y pense"
Ch'tit crapiaud !

Ça fait que j'l'ons laissé faire,
Après ça j'l'ons pus vu du jour !
Tant qu'c'est qu'sa mère et sa grand'mère
A sont rev'nues toutes deux du bourg,
Y l'tait nigé dans l'cul du four !
Ch'tit crapiaud !



Mais des foués, y fait son cagnaud,
Y s'rencouine cont' moué, m'fait risette
Y dit : J'veux couchet dans la rouette,
Anc toué, grand-père, j'aurons bin chaud"
Et pis y m'bige à la pincette.
Ch'tit crapiaud !

A ceux moments- là, mes pour mondes,
J'ons vite oubellié les accrocs.
J'sens ses deux p'tits g'noux dans mon dos,
Et tout cont' moué sa p'tite tête ronde,
Mon pour cœur n'en fait des sagots.
Ch'tit crapiaud !

J'pense qu'un jour y suivra son lot,
Coumme la Gisèle et la Raymonde,
Y s'en ira courir le monde.
J'rest'rai tout seu coumme un cômiau,
Vous compernez… Ça m'fait d'l'abonde.
Ch'tit crapiaud !

Pass' qu'au fond, malgré ses défauts,
J'l'aime bin, tant pire la misère,
C'est p'têt' pass'que j'seus son grand-père,
Mais j'seus pardu, s'il est pus là,
Tout p'tit qu'il est… C'est mon p'tit gars.
Ch'tit crapiaud !
Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice
avatar


MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 10:19

J'en ai encore beaucoup à découvrir de Jean-Louis Boncoeur...
Et oui, à le lire on entend l'accent !

Celle que j'ai toujours entendue étant petite c'est "A l'village y s'en va"...il faudrait que j'en retrouve les paroles. yes
Revenir en haut Aller en bas
takatouscrap
Bien attefiée
Bien attefiée



MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 11:07

Moi je m'étais acheté la cassette pour garder la mémoire des mots et de l'accent(les vieux partant et les jeunes ne parlant pratiquement patois).
Chaque fois que je l'écoute ,comme je l'ai dit,j'ai un pincement au coeur car cela me rappelle mes grands parents.
En tout cas j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice
avatar


MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 11:30

takatouscrap a écrit:
(les vieux partant et les jeunes ne parlant pratiquement patois).
Dans mon coin, les vieux s'amusent à parler patois entre eux, et certains jeunes ont gardé des expressions et même l'accent berrichon qui leur sort naturellement d'une façon assez étonnante. Mais ils le perdent dès qu'ils partent faire des études un peu plus loin que le département.
Revenir en haut Aller en bas
takatouscrap
Bien attefiée
Bien attefiée



MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 12:33

Et c'est ça qui est fou.Moi qui ai toujours vécu (par intermittence) à Paris ,je suis très attachée à mes origines et à mon patois (enfin celui de mes ancêtres) et je ne rêve que d'une chose : le parler aussi bien que je le comprends.
Revenir en haut Aller en bas
solayu
Jeune belluette
Jeune belluette



MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 19:02

J'ai bien connu Jean-Louis Boncoeur dans ma jeunesse (années 60) car à chaque fête locale importante il se produisait sur scène et remportait un succès fou, y compris auprès des jeunes. Une des histoires que j'aimais le plus c'est le guéritout. lol!

Le guéritout

J'panse de segret des maladies,
Les douleurs, les plaies et les coups
Sans la poison des pharmacies ;
J'soigne les malades et pis les fous,
J'guéris l'javar et la pépie,
Les endardes, I'varin, l'ignou,
Les tranchées, I'frut d'sang et les clous,

J'guéris tout !

V'avez l'gagoué sé', l'nez chignoux,
Des glaviots su' la parpafllère...
Un furon' su' l'chagnon du cou...
V'allez-t-y... dur ; V'allez-t-y... mou,
V'êt'-t-y arserré... ou drilloux,
Gêné du d'vant ou du derrière,
V'nez don' cheuz moi ; ça dur'ra guère,

J'guéris tout !

L'charbon, l'encharpe et les tourgnoles
C'est l'affaire des panseux d'cinq sous !
Moi, j'm'écupe pas d'ceux p'tites bricoles,
J'laisse ça pour les médecins d'cheuz nous
Y m'fasont rire anc' yeu' rougeole
Et yeu' façon d'vous tâter l'pou !
Moi, j'coupe la fieuve et j'tire l'coup

J'guéris tout !

J'en ons t'y magné des fumelles !
Gentes coumme des coeurs, laides coumme des pioux
Des demoiselles et des... dmi demoiselles
Anvec des gentils par-end'ssous
Et des cotillons en dentelles !
Malades qu'alles 'taient... coumme moi, Bon Diou!
J'y disais: " Couch'toi là, ma belle "

J'guéris tout !

J'ai pansé I'vent'e à la meunière,
L'notaire que pissait des cailloux,
L' sincristain pour un résypére
Et même c'médecin de Châteauroux
Qu'est v'nu esprès an'c sa belle-mère
Que t'nait une blâche su' l'grous t'artou.
J'vas vous espliquer la magnére...

J'guéris tout !

J'cupe su' mon pouce, et... rin que l'bout
J'y passe trois fois sur l'enfel'zure,
Et j'dis trois fois : " Varin, foulure,
" J'te force, arforce et j'te conjure
" Par les deux pans d'la p'tite ceinture
" De la Sainte-Viarge des Ecritures
" Ademi patri, péritou,".

J'guéris tout

Ça l'air de rin !... Essayez vouère.
J'vous parie bin qu'ça prendra pas
Y a pas que I'segret dans l'histouère
Y a la magnére, et pis : y a l'gâs !
Faut d'avouère l'don ; faut d'avouère
C'que parsounne il a même pas vous
Ça s'esplique pas, ça faut y crouère,

J'guéris tout !

Mais à force de guérir les aut'es,
J'ons ramassé sur nies ereins
Tous les mals et pis toutes les fautes
Que j'enlève aux mondes an'c la main
Y a rin que s'perd ; j'garde c'que j'ôte.
A part moi qu'seus brisé d'partout,
Qu'm'en vas boîteux, tersu... mardoux...

J'guéris tout !
Cool
Extrait de "Le berger m'a dit..." de Jean-Louis Boncoeur,
Ed Marcel Roussel à Châteauroux
Revenir en haut Aller en bas
Fadette
Administratrice
avatar


MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 19:23

C'est un malin le guéritout ! Razz

Dans le même genre, il y a Pascal Pauvrehomme qui se produit actuellement de salle en salle, avec ses histoires berrichonnes :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
takatouscrap
Bien attefiée
Bien attefiée



MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 5 Mar 2009 - 19:41

C'est un comme ça qu'il nous faudrait ,plutôt que tous ces jeunots de médecin des villes qui pensent qu'a faire de l'argent pour s'acheter la "grande" maison.
En plus ,y sont d'mèches avec les pharmaciens pour vous vendre un max de drogues.
Revenir en haut Aller en bas
Biquette
Grande tarabateuse
Grande tarabateuse
avatar


MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Ven 6 Mar 2009 - 10:46

Je connais le deuxième... je crois... c'est un type bien...
Je pense l'avoir rencontrer en pot de bienvenue sur mon secteur...
C'est bien son style. merci
Revenir en haut Aller en bas
diedouchka
Bien attefiée
Bien attefiée
avatar


MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   Jeu 4 Nov 2010 - 13:18

mon patois wallon me permet de lire et comprendre plein de mots dans cette histoire.
c'est super, mais j'avoue que j'ai plus de difficuloté à les écouter, mais je m'applique cool
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Louis Boncoeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Louis Boncoeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en Berry :: NOS TALENTS, NOS PASSE-TEMPS :: Autres passe-temps :: Histoire et Folklore-
Sauter vers: